Les danseuses de pole dance mystifient leur public de par leur grâce, leur force et leur sensualité. C’est une pratique dont on parle beaucoup mais que l’on connait finalement peu. Plus on découvre ce monde, plus on se rend compte à quel point on l’imagine loin de la réalité. Voici quelques aspects méconnus de ce métier, ce sport ou pour d’autres ce loisir.

3 influences pour une même pratique.

Quand la plupart des gens pensent au « pole dance», ils ont tendance à penser clubs de strip-tease. Bien que le côté sexy soit encore présent, il existe trois branches principales : le sport, l’art et le sexy. D’ailleurs nombreux sont ceux qui souhaitent voir apparaitre le pole dance aux JO ! Ce sont en effet des athlètes sérieux qui exécutent des figures défiant la mort et affichant une force musculaire certaine. Beaucoup de ces danseurs se produisent aux pieds nus et sont réputés pour incorporer de la danse moderne, des accessoires et des costumes à leurs routines. Enfin, le côté sexy du pôle est toujours pratiqué par beaucoup. Ces danseurs portent généralement des talons. Et bien qu’il y ait un débat au sein de la communauté sur la direction que prend le pôle, les trois formes s’épanouissent et de nombreux danseurs de pôles apprécient tous les styles. Il y en a pour tout le monde !

Et les hommes dans tout ça ?

Le nombre d’hommes dans la pole dance continue d’augmenter chaque année. Il y a maintenant des divisions d’hommes dans les compétitions. Les hommes ont une tendance naturelle à travailler la force du haut du corps. Cela en fait des candidats idéaux pour évoluer sur un pole. Il existe d’ailleurs de nombreuses formes anciennes de pole dance, telles que le pôle chinois et le Mallakhamb, qui ont été pratiquées à travers l’histoire et presque exclusivement par des hommes.

fringilla eget sit venenatis, lectus ipsum Praesent Aliquam eleifend